Image de Cristofer Maximilian

Guidance

Je t'invite à revenir en toi, prends un espace rien que pour toi juste pour revenir à l'intérieur et faire silence, écoute ce qui est là. 

Prends soin de toi et offre toi de la douceur, du soin doux et bienveillant, prends toi dans les bras et donne toi tout plein d'amour dans chacun de tes gestes, de tes paroles, de tes actes. 

Il y a un message pour toi ici si tu en ressens l'appel, tu peux demander tout simplement de recevoir le message dont tu as besoin ici. Suis ton cœur et rappelle toi toujours que tu peux demander soutien, tu peux poser les questions, tu recevras toujours une réponse !

 
iStock-1180653726.jpg

Tu es souverain en ton royaume !

Tu avances sur ton chemin et tu reconnectes à ton cœur, à ton message subliminal, c'est le message de l'amour, le plus beau message qui existe et le plus beau lien qui existe, c'est le lien avec ton cœur, ce cœur qui t'habite, ce lien avec cette vie divine en toi, cette présence divine. Tu es si grand, tu es puissant, tu es l'amour éternel et l'amour vivant ! En toi naît, la puissance de la création, tu crées depuis cet espace, tu crées avec ton sourire, tu crées avec ta joie qui pétille, avec cet amour que tu mets à l'ouvrage, tu mets ton cœur à l'ouvrage. Ta créativité s'exprime depuis cet espace. Lorsque tu prépares un bon repas et que tu y mets l'amour du cœur, tu crées, lorsque tu confectionnes un paquet cadeau et que tu y mets cet amour, cette envie de donner, d'offrir, de faire plaisir, tu crées, lorsque tu penses, tu crées, lorsque tu inventes et que tu imagines, tu crées, lorsque tu rêves, tu crées, c'est une boîte de création qui vit à l'intérieur de toi et elle ne s'arrête jamais, elle vit profondément en toi. Libère là de ces chaînes et fais exploser tout ce qui l'oppresse, tout ce qui l'empêche de se dire, elle veut exprimer sa liberté, sa joie, sa puissance, son infinité ! Oh c'est doux et fort de se reconnecter à cette puissance créatrice. 
Tu es souverain en ton royaume. En toi, vit un palais doré remplis de pierres précieuses, de diamants, de douceur cristallines et il y a un trône là au centre. Tu avances comme une grande reine, comme un grand roi et tu prends place sur ton trône. Tu t'installes et tu prends ta place, celle qui est à toi, celle qui t'appartient. Tu tiens le sceptre du pouvoir, de ton pouvoir, du pouvoir de la création, du pouvoir de l'amour, du lien avec l'infini et de tous l'univers. Tu es ce grand tout divin. Tu as le pouvoir de décider, de faire des choix, de te positionner, de dire oui ou de dire non. De libérer tes chaînes, d'enlever ce foulard oppressant sur ta bouche et ce lourd nœud, ce poids dans ta gorge. C'est assez ! Tu exprimes depuis ton cœur, tu exprimes depuis chacune de tes cellules où vibrent ta lumière, où vibre ton ADN, tout ce qui est présent en toi. Tout ce divin qui vit en toi. Tu retrouves en toi, ce chemin  vers chaque connexion, chaque brin de ton ADN, chaque cellule renaît et s'active avec le divin, avec cette force créatrice, cet amour universel. Tu es le créateur, tu es le divin sur terre, tu es cette reine, tu es ce roi, cette divinité sur terre. Ressens ta puissance, ressens que tes racines, s'enfoncent très loin dans la terre jusqu'au centre de la Terre, tu deviens ces racines et cette Terre, elle vit en toi. Tu es nourris par le soleil, le soleil central de l'univers, qui te remplit de la lumière dorée divine et qui active ton ADN. L'eau coule en toi, elle purifie, te vivifie. L'air, ce souffle divin, te remplit, écoute le bruit de la vie qui souffle en toi, le bruit de ta respiration. Tu es ce pont de lumière entre la Terre et le Ciel. Tu as choisis d'incarner ta lumière divine ici sur Terre. Tu fais la différence dans ce monde, tu es l'UN, tu es un électron de cette source divine d'énergie universelle. Retrouve le chemin en toi, retrouve la conscience de ton pouvoir créateur. Tiens ton sceptre dans ta main et lève toi, tu es le souverain en ton royaume. Tu te souviens de ta nature profonde. Tu te souviens du lien, de la connexion qui est en toi. Tu te souviens de la vie en toi. Qu'elle crée en toi à chaque instant et que tu crée à l'unisson avec tout l'univers. Tu es souverain en ton royaume !

 
 
Children run on a rye field. Brother and sister run across the field holding hands. Sunset

Suis ton cœur, tu es vivant !

12/11/2021

Tu avances en fermant les yeux, tu te laisses guider, tu souris et aime ce nectar, cette sensation agréable de ne pas savoir où aller. 

Je te vois les yeux bandés avancer et tu marches sur des pierres, sur des cailloux, tu sautes de pierre en pierre et tu ris, tu es joyeux de ne pas savoir et de te laisser aller avec cette femme qui te tient la main. 

Maintenant, tu t'assois sur une pierre et tu écoutes le bruit de l'eau, le bruit coulé de la rivière. Cela t'apaise, tu vois les arbres qui bougent avec le vent, il y a des peupliers, des pommiers et des cerisiers en fleurs, des arbres fruitiers et du vent, tu sens le vent sur ton visage et tu es juste là à ressentir les éléments, tu sens comme des racines dans tes pieds, comme si tu avais trouvé un espace à toi où tu peux prendre vie, tes racines s'enfoncent profondément dans la terre. Tu ouvres les bras et lève la tête vers le ciel, tu pleures, tu es ému de la vie, de la création, de la végétation et tu te sens comme partie intégrante de cette terre et tu remercies pour sa beauté et sa vitalité. Il y a des fleurs, tu peux les sentir et ressentir leur parfum. Ici, c'est comme si tout s'est arrêté, il n'y a plus d'espace temps, il y a juste l'espace pour être en connexion avec le vivant. Avec les éléments. Le feu, la terre, le vent, l'eau et l'éther. 

Je te vois courir comme un enfant, tu cris, tu cris de joie, il pleut et tu es sous la pluie, tu es trempé, tu es vivant et il y a juste la pluie, ton corps, ce qui t'entoure et c'est cela qui est important. Le vivant. Tu t'es reconnecté à ton essence et tu peux vivre et rire avec ce qui t'entoure car tu as planté tes racines. Il y a de la joie, de l'abondance, les fleurs poussent, les plantes et les arbres bourgeonnent, les fleurs peuvent éclore à nouveau. 

Je te vois en ville, tu es recroquevillé, tu pleures car ici, il y a du gris, de la tristesse, il y a un espace où le béton empêche aux arbres et aux fleurs d'éclore. Tu marches d'un air triste et fatigué. Tu ne sens pas, le paysage semble triste et terne. Tu te sens seul, coupé de tes branches, de ton corps racine. Tu marches dans la nature, au bois, et tu penses à ton rêve et tu te demandes si cela est possible, tu prends ta tête entre tes mains, et il y a un poids lourd de responsabilité, tu voudrais courir comme cet enfant insouciant et rire à nouveau de vie. Tu avances avec quelqu'un main dans la main. On dirait des enfants, ils courent, ils sont insouciants, ils rient et sautent dans les flaques d'eau, ils sont heureux et goûtent à la liberté du vent, à la simplicité des choses, à l'essence de la vie. Ils touchent les arbres, la terre, la boue, se peignent le visage avec de la boue comme les indiens, ils font du feu et dorment sous les étoiles, ils goûtent à la vie éternelle. Ils s'éclaboussent et se baignent dans la rivière. Pieds nus, ils peuvent ressentir ce lien à la terre, à chaque sensation, odeur, il y a des épines sous leurs pieds, l'odeur des pins, l'écorce des arbres, il y a les rayons du soleil qui les réchauffent et qui leur donnent le sourire. Ils dorment sous les étoiles et ressentent ce sentiment d'éternité, de liberté et d'insouciance éternelle. Ils ressentent, sentent, ils se donnent et se reçoivent de l'amour, partagent ce nectar délicieux du corps, ils incarnent ce corps avec cette danse, avec ce qui les animent, ce qui les fait vibrer, ce qui les fait sourire et goûter à la vie. Ils peuvent goûter la vie et la paix de l'instant. Ils partagent la vie dans toute son intensité, dans l'infiniment grand et l'infiniment petit. 

Marie