Rechercher

Passage vers le renouveau


La Terre s'illumine de toute part. Ce matin, j'ai regardé par la fenêtre et j'ai vu les bourgeons du cerisier.


"Je regarde le ciel, je ressens dans l'air ce chant léger qui annonce bientôt l'arrivée du printemps, du renouveau."


Peut être as-tu vécu et vis tu encore un passage difficile ou douloureux ces derniers temps ou en ce moment ?


De mon côté, j'ai vécu depuis le solstice d'hiver un grand passage, qui opère toujours en moi.

Oui le cycle de la vie ne s'arrête jamais et comme le cycle des saisons, je meurs et je renais à nouveau et cela dans le Tout. Dans chaque étape, chaque projet, que ce soit dans une relation, que ce soit les cellules de mon corps qui meurent et qui se renouvellent, et aussi pour ce corps terrestre qui vient ici sur Terre et qui meurt dans cette dimension. Ce processus de Mort Vie Renaissance si grand, il me dépasse, je peux ressentir quand je me connecte à cela, l'immensité, l'infinité de ce processus créateur, la merveille de cette fleur de vie !


Je voudrais te partager quelques mots sur le passage que j'ai vécu.


Je sentais une tristesse intense en moi depuis le mois de décembre, je sentais comme une mort en moi. Je ressentais fort en moi ce grand passage, un passage pour aller de l'autre côté. Ce passage, c'est descendre dans les profondeurs, c'est me laisser traverser par la vie qui vient me heurter, me bouleverser, me secouer, me faire avancer. Dans ces moments difficiles, dans ces moments d'épreuves, c'était accueillir, accueillir, accueillir. Accueillir cette vulnérabilité en moi et m'en remettre toute entière à la Vie. Comme un enfant se blottit dans les bras de son parent, je me sentais traversée d'une grandeur infini qui me prenait dans les bras, qui était PRESENCE.


J'expérimentais ce LACHER PRISE que j'entendais si souvent, LACHER PRISE.

Oui c'était comme si un torrent venait tout emporter sur son passage. Et je me suis laissée emporter par cette vague sans prise. C'était beau de me sentir si petite à la fois et traversée par cet grandeur éternelle, c'était beau de sentir comme l'instant présent venait me réconforter, l'air qui soufflait sur mon visage, les arbres qui m'entouraient, la nature si rassurante, je regardais la vie sous un autre angle, comme si il m'était donnée de regarder encore différemment.


Bientôt c'est le printemps et toutes ces graines qui ont été mise en Terre vont éclore, émerger. Elles poussent et se manifestent dans la matière.


Nous pouvons nous émerveiller de cette nature et nous nourrir de cette force de vie que l'on peut puiser dans la nature abondante, ces feuillages, cette Terre, ces lacs, ces ruisseaux, ces forêts, avec les animaux.


Ces périodes intenses t'ont peut être aussi fortement chamboulées, secouées. Tes racines sont solidement ancrées dans le sol et peut être as-tu ressenti que même si le vent souffle fort durant ces instants, même si la tempête est violente, tu peux trouver en toi la force car la sève coule en toi, tu es préparé et tu peux accepter de te laisser traverser par la vie, tu es soutenu si fort pour vivre ces passages.


Le temps te semble peut être long mais oui il n'est qu'illusion. Tu es déjà de l'autre côté à cet instant m'aime.

Ecoute le calme en toi et la paix, écoute ce silence infini vibrer et comme une étendue infini, tu peux trouver l'amour qui ne s'arrête jamais, qui ne s'éteint jamais au creux de ton cœur.

Tu sens cet appel à danser et à ancrer cette paix, à la partager autour de toi. Prends du temps et partage, ouvre l'espace, ouvre ce lieu en toi et autour de toi, cet espace tranquille et cet espace nourrit.


Marie Mansour




5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout